J'en ai eu des chefs de choeur, dans ma petite vie. Ils m'ont tous apporté quelque chose (ou presque tous). Mais alors, Jean-Philippe, c'est quelqu'un ! Vraiment ! Je n'ai jamais autant appris avec qui que ce soit d'autre. Une seule répétition de chorale avec lui, ça vaut trois ans avec n'importe qui d'autre... Et je n'exagère pas (pour une fois). Qu'on ait fait de la musique avant ou pas, on a forcément quelque chose à prendre dans son enseignement. C'est incroyable la sensibilité qu'il a et le sens qu'il donne au moindre des exercices d'échauffement qu'on peut faire ! Dans ma tête et dans mon coeur, ça restera à jamais mon maître.
Bref, si un jour vous voyez son nom sur un programme, vous pouvez y aller les yeux fermés. Tout ce que j'ai écouté de ses chorales (Palais Royal et Académie de musique) m'a transportée ! Par exemple, on a dernièrement assisté au Requiem de Verdi. C'était d'une beauté !... Même pas de mots pour le dire... Rien que les premières notes, leur velouté, leur souplesse, leur douceur... C'était divin ! On est aussi allés écouter le Requiem de Mozart joué sur instruments d'époque à la façon ancienne, avec grand orgue et chants grégoriens intercalés. C'était incroyable à quel point l'oeuvre tant entendue prenait une couleur nouvelle. Je redécouvrais Mozart. Hallucinant !

Bref, tout ça pour dire que c'est un grand musicien, ce Jean-Philippe. Et que, du coup, je vais m'empresser de vous faire de la pub pour ses deux prochaines séries de concerts, en espérant que vous aurez envie de les découvrir (avec ou sans moi, comme vous voulez).
NB. Pour les places, vous pouvez passer par moi, si vous me connaissez personnellement, ou bien vous adresser à la Fnac qui les vend aussi. Et, non, je ne touche pas de pourcentage, si je vous en parle c'est vraiment parce que j'aime son travail !

Alors, pour votre joli mois de mai, je vous propose un combiné Vivaldi-Haendel.
De Haendel, vous aurez le plaisir d'écouter ou de ré-écouter le Dixit Dominus et le Concerto Grosso op.6 n°10. Quant à Vivaldi (mon ptit chouchou d'amour), il vous propose pour égayer vos soirées le Domine ad adjuvandum me festina (avec un double choeur, miam !) et le Laetatus sum. Sublime, croyez m'en !
Le tout chanté par le Palais-Royal. Rien que de très très très bons chanteurs.
Les yeux fermés, je vous dis !
Bref, les dates peuvent peut-être vous intéresser... Jeudi 3 mai en l'église Saint-Séverin (Paris 5°) - joli lieu -, vendredi 4 mai en la chapelle de l'Ecole Militaire (Paris 7°) - moins convivial et plus imposant, mais je ne sais rien de son acoustique -, et samedi 5 mai en la basilique Sainte-Clotilde (Paris 7°) - très belle acoustique, celle-là, je le sais. Les trois concerts débutent à 21 heures, ce qui vous laisse le temps de rentrer du boulot et de grailler un ptit sandwich...

Maintenant, pour votre non moins joli mois de juin très ensoleillé, l'Académie de Musique et ses deux orchestres (au total trois cents musiciens) vous proposent quelque chose de très différent... Sous le titre de Pomp and Circumstance, vous découvrirez des musiques traditionnelles britanniques.
Ca se passe au Cirque d'Hiver Bouglione, dans le 11°, et ça reprend les festivals (et non festivaux, comme certains essayent de me faire dire) outre-manchesques. Bref, bonne ambiance, on a le droit de chanter, taper des mains, siffler, faire le con, se balancer de la farine dans les cheveux (ah non, ça c'est pour le Rocky Horror Picture Show - je suis partante aussi pour une soirée de délires autour de ce film si quelqu'un veut m'accompagner).
Bref, comme je le disais, rien à voir avec les précédents concerts pour lesquels on exige un peu de calme et de tenue. Là, je pense qu'on pourra vraiment se poiler et se casser les cordes vocales.
Alors, pour ce festin de musique britannique, deux dates possibles : samedi 9 juin et mercredi 13 juin, à 21 heures.

Voilà, je crois que j'ai fini ma page de pub. Il y aura d'autres concerts à la saison prochaine. Je ne suis pas sûre que j'en ferai la pub, ça dépendra du temps que j'aurai. Mais en tout cas, je l'ai dit et répété, ce sera de la très grande qualité musicale. Alors foncez si vous en avez l'occasion !
Et puis de toute façon, comme mes mots ne diront jamais que vilainement ce que vos oreilles chanteront à votre âme, arrêtez de me lire et laissez-vous emporter. Vous comprendrez alors ce qu'il y avait derrière ce post.
Et merci à mon maître pour toutes ces émotions.