Jaloux comme un doudou ! de Pénélope Jossen, L'École des loisirs, 2009, 11€70.

Amande vient d'avoir une petite sœur. Un bébé qui sent mauvais quand il faut changer sa couche, un bébé qu'il ne faut pas réveiller, un bébé qui vomit sur son doudou... Bref, un enfant bien dérangeant.
Philémon, le doudou d'Amande, déteste cette petite sœur qui perturbe sa vie et lui vole l'amour d'Amande. Jusqu'au jour où...
À travers les comportements de Philémon, on décrypte bien les sentiments contradictoires d'Amande qui aime sa petite sœur mais lui en veut pour les bouleversements qu'elle apporte dans sa petite vie de fille unique. Un livre très simple, très doux et très imagé, où l'enfant peut retrouver ses propres expériences et mettre des mots sur ce qu'il ressent parfois en culpabilisant. Un bon point de départ pour une discussion à cœur ouvert en famille !

C'est la faute à Petit Monstre ! d'Helen Cooper, Kaléidoscope, 1995, en rupture de stock (mais facilement trouvable d'occasion ou en bibliothèque).

En partant à la maternité, Maman a offert à Annie un petit monstre en peluche. Le problème, c'est que Petit Monstre n'aime pas le bébé qui vient d'envahir la maison avec ses hurlements incessants. Alors Petit Monstre fait des bêtises du matin au soir : il danse la java des éléphants et ça réveille le bébé, il renverse la bouillotte de Maman dans le lit, il casse le magnétoscope... Papa et maman veulent se débarrasser de lui pour que la maison retrouve son calme.
Dans cet album aussi, le passage par la personnification d'un doudou permet de mieux exprimer les difficultés qu'un grand peut rencontrer quand un petit arrive à la maison. Dur de trouver sa place, de se faire entendre, de vivre sa vie d'enfant, alors qu'il faut toujours partager avec un bébé et qu'on doit faire attention à ne pas le déranger. Une histoire amusante qui permet de dédramatiser et d'amorcer le dialogue.

L'Aplati-soeur, de Gwendoline Raisson et Anne Wilsdorf, Collection Les Belles Histoires de Bayard Jeunesse, 2012, 5€20.

Ève en a assez de sa grande sœur Lily qui n'arrête pas de l'embêter. Tellement assez qu'elle finit par appeler l'Aplati-soeur, une sorte de collectionneur qui aplatit les sœurs grâce à son rayon laser avant de les enrouler comme un tapis et de les emmener chez lui. Quel calme dans la maison après le départ de Lily ! Seulement, trop de calme, c'est ennuyeux, et Ève regrette un peu la présence de sa grande sœur et ses taquineries. Mais comment faire revenir l'Aplati-soeur ?
Avec beaucoup d'humour, les deux auteurs de ce livre pour les plus grands nous permettent de comprendre les sentiments ambivalents qui naissent au sein des fratries. Beaucoup d'amour, mais aussi de jalousies et d'agacement. Grâce à cette histoire, les enfants comprennent d'eux-mêmes qu'on peut rêver certaines situations, mais que leur réalisation doit rester du domaine du fantasme.

En somme, trois albums pour discuter, à tout âge, des tensions entre frères et sœurs. Mettre des mots sur ses sentiments ne résout pas tout mais aide à avancer...